Suite à la prolifération de technologies sociales et de l’utilisation d’Internet en général, d’énormes recueils de données ont été créés, provenant de plusieurs sources possibles.


1::Les réseaux zombies
1::Déni de service
3::Usurpation d’identité

Ce n'est pas la bonne réponse. Les réseaux zombies sont des réseaux d’ordinateurs infectés qui peuvent être utilisés pour des activités illégales (p.ex. cyberdélinquance) sans que leurs propriétaires ne s’en aperçoivent. Bien qu’ils représentent une grave menace informatique, ils n’ont aucun rapport avec les mégadonnées. Parmi les propositions avancées, la bonne réponse est: l’usurpation d’identité: le fait d’usurper les informations relatives à l’identité de quelqu’un afin de pouvoir se faire passer pour lui/elle. Cela est considéré comme une attaque émergente étant donné que la découverte croissante d’informations grâce aux mégadonnées facilite l’usurpation d’identité par des assaillants malveillants.

 

Pour plus d’informations, voir le rapport de l’ENISA intitulé «Threat Landscape 2015», pouvant être consulté à l’adresse suivante:

https://www.enisa.europa.eu/publications/etl2015

qui aborde un ensemble de menaces émergentes liées aux mégadonnées, telles que la possibilité pour les assaillants de mieux répandre les logiciels malveillants, sur la base des informations recueillies grâce aux mégadonnées (voir p. 77-80).

 

Cette réponse n’est pas la bonne. Un déni de service est une attaque par laquelle une ressource dans un réseau (p.ex. un site web) est rendue indisponible pour l’utilisateur. Bien qu’un déni de service représente une grave menace informatique, cela n’a aucun rapport avec les mégadonnées. Parmi les propositions avancées, la bonne réponse est: l’usurpation d’identité: le fait d’usurper les informations relatives à l’identité de quelqu’un afin de pouvoir se faire passer pour lui/elle. Cela est considéré comme une attaque émergente étant donné que la découverte croissante d’informations grâce aux mégadonnées facilite l’usurpation d’identité par des assaillants malveillants.

 

Pour plus d’informations, voir le rapport de l’ENISA intitulé «Threat Landscape 2015», pouvant être consulté à l’adresse suivante:

https://www.enisa.europa.eu/publications/etl2015

qui aborde un ensemble de menaces émergentes liées aux mégadonnées, telles que la possibilité pour les assaillants de mieux répandre les logiciels malveillants, sur base des informations recueillies grâce aux mégadonnées (voir p. 77-80).

 

Il s’agit de la bonne réponse parmi les propositions avancées. L’usurpation d’identité est le fait d’usurper les informations relatives à l’identité de quelqu’un afin de pouvoir se faire passer pour lui/elle. Cela est considéré comme une attaque émergente étant donné que la découverte croissante d’informations grâce aux mégadonnées facilite l’usurpation d’identité par des assaillants malveillants.

 

Pour plus d’informations, voir le rapport de l’ENISA intitulé «Threat Landscape 2015», pouvant être consulté à l’adresse suivante:

https://www.enisa.europa.eu/publications/etl2015

qui aborde un ensemble de menaces émergentes liées aux mégadonnées, telles que la possibilité pour les assaillants de mieux répandre les logiciels malveillants, sur base des informations recueillies grâce aux mégadonnées (voir p. 77-80).



Cette concentration est dénommée mégadonnées et peut être analysée au moyen de techniques novatrices dans différents buts (p.ex. afin d’identifier des tendances). Cependant, les mégadonnées peuvent également ouvrir la porte à des attaques informatiques et à des problèmes de protection de la vie privée. 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est considérée comme une menace renforcée pour les utilisateurs communs à cause des mégadonnées?