Les internautes sont de plus en plus pistés et profilés; c’est la pratique qui consiste à proposer aux visiteurs des contenus en ligne sur mesure, notamment de la publicité, sur la base de leurs intérêts présumés.


1::Se faire voler son identité numérique.
3::Risques pour la vie privée et exclusion de certains services.
2::La surveillance de masse.

Malheureusement, il ne s’agit pas de la bonne réponse. Dans ce scénario, le profilage d’utilisateur n’a aucun rapport avec le risque d’usurpation d’identité (ce dernier terme signifie qu’une autre personne peut se faire passer pour vous en obtenant certaines informations personnelles vous concernant).

Un tiers peut plutôt se servir de la manière dont vous utilisez le web pour définir un profil détaillé sur vous (p.ex. afin de déterminer vos intérêts), ce qui non seulement représente un danger pour votre vie privée mais peut également avoir des effets indésirables tels que votre exclusion de certains services.

 

Il s’agit de la bonne réponse. En effet, un tiers peut plutôt se servir de la manière dont vous utilisez le web pour définir un profil détaillé sur vous (p.ex. afin de déterminer vos intérêts), ce qui non seulement représente un danger pour votre vie privée mais peut également avoir des effets indésirables tels que votre exclusion de certains services.

 

C’est partiellement correct. La surveillance de masse pourrait effectivement être liée au profilage d’utilisateur; néanmoins, la surveillance de masse est un terme plus général que celui du profilage. Cette surveillance peut être menée par des gouvernements pour des raisons sécuritaires ou politiques ou par des sociétés pour des motifs commerciaux.

Néanmoins, le risque principal est probablement qu’un tiers se serve de la manière dont vous utilisez le web pour définir un profil détaillé sur vous (p.ex. afin de déterminer vos intérêts), ce qui non seulement représente un danger pour votre vie privée mais peut également avoir des effets indésirables tels que votre exclusion de certains services.



Par exemple, un bouton «like» (tel que celui utilisé par Facebook) permet de pister les utilisateurs sur tous les sites qu’ils visitent; à chaque fois qu’un utilisateur visite un site contenant un bouton «like» de Facebook, ce réseau social en est informé, même si l’utilisateur ne clique pas sur cette touche. 

Cette pratique de profilage implique certains risques pour les utilisateurs, notamment celui de...